Chien qui tire : l’exercice indispensable.

Votre chien tire comme un bœuf lors de vos sorties. 

Personne ne doute de qui promène qui et vous avez peur de vous luxer un jour l’épaule (ou souffrir d’arthrose dans 3 ans) ?

Apprenez à votre chien à céder afin qu’il cesse afin de profiter enfin de belles balades agréables pour tous.

Avertissement.

Si vous vivez avec un chien peureux ou qui grogne facilement, commencez avec une laisse, ne mettez pas vos doigts au niveau du collier.

Le problème actuel.

Quand votre laisse est tendue, elle exerce une pression sur le collier de votre chien. En réponse, il va également exercer une pression.

C’est comme si je vous tendais un livre. Dès que vous l’avez en main, je tire dessus.

Il y a de fortes chances que vous tirez de votre côté (même une seconde) avant de le lâcher. C’est un instinct naturel.

🐶 Pour votre chien, c’est pareil.

La pression appelle la pression.

Evidemment, il est hors de question ne n’exercer aucune pression en courant derrière votre chien (qui se mettra à courir par mimétisme), il va donc falloir lui apprendre :

Une pression = un lâcher prise.

Comment faire ?

Tout d’abord, vous travaillez chez vous, au calme, dans votre salon.

Saisissez le collier de votre chien (ou tirez sur la laisse en fonction de votre chien) doucement.

👉 Essayer de maintenir une pression constante.

Votre chien risque de se débattre. Pour l’aider à céder, aidez le avec une friandise à s’approcher du point de pression (c’est-à-dire votre main).

Récompensez généreusement dès que votre chien cède grâce à vous ou, encore mieux, seul.

Quand votre chien comprends que dès qu’il sent une pression, il doit venir vers vous, passez à l’étape supérieur.

La deuxième étape est le même exercice mais dans votre jardin ou dans un ruelle/parc calme.

Vous devez éviter toute stimulation qui fasse réagir votre chien car il sera dans l’incapacité psychique de céder.

⏳ Chaque chose en son temps.

Une fois que les pressions sont comprises, nommée l’action (au pied, tu laisses, calme, zen, etc.)

Maintenant, place aux balades de tous les jours.

A chaque fois que votre chien tire pour obtenir quelque chose, vous allez maintenir une pression.

❌ Maintenir une pression ne veut pas dire tirer !

En tirant, vous cautionnez le fait de tirer pour obtenir et invitez donc votre chien à le faire inconsciemment.

Aidez le d’une friandise si besoin, ne soyez pas radin(e). 

C’est très difficile pour votre chien d’apprendre à céder alors qu’il a passé des mois voire des années à se battre contre cette pression.

Une fois qu’il cède, récompensez-le à la friandise ou au jouet (puis utilisez les récompenses internes) et laissez votre toutou renifler l’arbre, le poteau ou la poubelle convoitée.

Augmentez vos chances de réussite.

Il n’y a aucun mal à rendre les exercices plus faciles, bien au contraire !

Vous mettez votre chien dans une situation de réussite et augmentez sa rapidité d’apprentissage.

Avant de sortir, fatiguez le psychologiquement.

Offrez-lui une chasse à la croquette ou un cache-cache de baballe ou, encore mieux, reprenez les bases dans votre salon.

D’ailleurs, si votre chien est joyeux à l’idée d’être attaché, le fait de céder peut lui apprendre à se calmer. Je dis ça, je ne dis rien 😉

A vous, et votre chien, de jouer !

Laisser un commentaire