Il y a encore une vingtaine d’années, les chiens perturbés étaient ceux passés par la case refuge. Aujourd’hui, aucun n’y échappe.

Malgré la création de nombreuses associations fonctionnant via un réseau de familles d’accueil (et donc des chiens hébergés en maison), les chiens sont de plus en plus stressés.

Comme dit mon vétérinaire : “les laboratoires qui vendent des plantes pour calmer les animaux vont se faire beaucoup d’argent !”

Bah oui !

🍃 C’est “naturel”, “bio”, facile à utiliser (faut-il encore que Médor accepte le cachet…) et surtout : vous ne vous occupez de rien.

Un mois de cachets et tous vos problèmes disparaissent, c’est magique 🌟!

Alors pourquoi tant de personnes restent des mois voire des années sous antidépresseurs ?

Souhaitez vous réellement ça pour votre chien alors qu’il suffirait de modifier quelques petites choses dans votre vie commune ?

Un appel peut tout changer.

 

🧠 Que feriez-vous si vous possédiez toutes les connaissances d’un comportementaliste canin ? 

Les mettriez-vous en pratique ? Ou attendrez-vous que votre chien ruine votre canapé ou s’arrache les ongles sur votre porte en bois ?

Partons du principe que vous savez quoi faire pour que votre chien cesse d’aboyer pour un oui, pour un non, fait ses besoins au milieu de votre cuisine ou tambourine aux portes quand vous quittez votre domicile, comment mettez vous les actions en place ? 

📋 Par où commencez-vous ?

Vous maitrisez ceci, vous êtes à un cheveu d’être un éducateur canin. Si, si, je vous assure !

Pour devenir éducateur canin, il faut obtenir l’ACACED (à renouveler tous les 10 ans) et maîtriser ces trois compétences :

  • comprendre l’animal
  • mettre en place un programme pour aider le chien à se sentir mieux et ne plus faire des “bêtises”
  • partager son savoir avec un autrui

Comprendre son chien et mettre en place un programme d’entraînement peut se faire à distance.

 

Qui suis-je pour affirmer ça ?

 

Je m’appelle Lindsay Vandenbosch et j’héberge des chiens abandonnés à mon domicile depuis plus de 11 ans.

J’ai commencé l’aventure “famille d’accueil bénévole” chez mes parents, puis dans un appartement, seule. Et j’ai suivi une vie banale, des petits copains, des ex, puis le copain, le déménagement en maison et la naissance de ma fille, puis trois ans après, de mon fils.

Pendant tout ce temps, ma vie a été ponctuée de passages plus ou moins prolongés de chiens abandonnés.

🐶 Des petits chiens qui ne savaient pas dormir seuls ou hurlaient quand quelqu’un passait devant la fenêtre ou, lorsque je vivais en appartement, qu’un voisin rentrait chez lui…

🐶 Des moyens chiens qui urinaient sur une chaise ou rongeaient la table basse.

🐶 Ou encore des gros toutous exploseurs de coussins et aboyeurs hors pairs !

Tous étaient stressés à différents degrés et exprimaient leur état de la meilleure façon qu’il soit… à leurs yeux.

Ces chiens vivaient chez moi, à mes côtés.

C’est moi qui devait trouver une solution pour les aider à se sentir mieux, pas un “expert” qui passe une à deux fois par mois.

Les chiens (et mes nombreuses recherches) m’ont formé au métier de comportementaliste canin (et oui, je possède mon ACACED n°2021/ca15-2140).

Me voilà en toute simplicité

Rayo (premier plan) et Scar, deux Podencos sauvés d’Espagne (et adoptés depuis)Tout au fond, mon gros Népal

👩🏽‍🏫 Mes amis canins m’ont appris une chose : même quand vous recevez des amis qui connaissent les chiens (et les aiment), les chiens ne les aiment pas forcément – ça augmente même leur stress.

Un peu comme si vous deviez rentrer, les vêtements recouverts de mouches collées, dans une pièce remplie de mygales. Les mygales (si elles se comportaient un peu comme des chiens) viennent vers vous car vous portez sur vous de succulentes mouches mais vous, comment vous sentez-vous ?

🕷️ L’étranger qui pénètre dans votre foyer est une mygale affamée pour votre chien. Et si c’est pour le caresser ou le travailler sur ses peurs, votre toutou aura l’impression d’avoir des mouches délicieuses collées au poil.

Quand un éducateur canin entre chez vous pour travailler votre chien stressé, votre chien va enclencher son mode “survie” : se battre ou faire le mort.

Et après une séance, il y a de fortes chances que votre chien ait appris l’impuissance acquise. C’est un état dépressif qui vous indique que quoique vous fassiez, vous ne pourrez pas gagner.

🐕‍🦺 Un peu comme quand vous vous émerveillez face à un chien qui marche au pied mais que vous vous rendez compte qu’à chaque tentative de s’écarter un peu du chemin pour renifler, il se prend un coup de collier. Pour ne plus avoir mal, il va arrêter de tenter.

Ok, c’est super, votre chien se transforme. Puis, ça recommence. Il faut prévoir un autre rendez-vous. Puis encore un autre, et encore un. Et pourquoi pas changer d’éducateur car celui-ci n’est pas si compétent. 

Et pendant ce temps, la vie de votre chien passe…

Ok, ça ne court pas les rues…

Mais c’est possible !

Devenez la personne qui rééduque votre chien sans stresser votre chien par la présence d’une tierce personne.

Comprenez votre chien – qui a sa propre personnalité, sa propre histoire – et mettez en place un plan d’action avec une professionnelle à votre écoute.

Simple (ce que les chiens aiment) et efficace (ce que les humains aiment)

Tout a commencé en avril 2020.

Un mois auparavant, chiendopte.com naissait sur les réseaux sociaux pour aider les propriétaires de chiens à occuper leur chien pendant le confinement.

🐶 Sybelle, croisée husky de 6 mois aveugle (hébergée en famille d’accueil) a été ma muse.

Un soir, je reçois un message. Un abonné qui habite à plus de 700 kilomètres de chez moi me demande si je peux l’aider. Sa chienne est devenue agressive du jour au lendemain.

Il faut savoir qu’un chien n’agresse pas pour rien. Il faut trouver le déclencheur – ce n’est pas toujours évident – puis mettre en place des actions pour apaiser la situation.

Deux jours après, je parle avec sa femme par téléphone, c’est elle qui s’occupe le plus de la chienne, c’est donc normal de lui parler à elle.

Elle m’explique que depuis X jours, la chienne n’est plus la même. 

Je pense qu’elle a subi un gros coup de stress X jours avant et demande à le connaître.

Gros blanc. J’ai visé juste. 

La personne m’explique et je propose quelques exercices.

La discussion se termine par d’autres questions et ça part un peu dans tous les sens sans programme réel d’accompagnement mais ça fonctionne.

Il est possible d’aider une personne par téléphone ou par vidéo. Plus tard, j’ai même reçu des vidéos où la chienne montrait des signes d’agressivité et j’ai pu aiguiller la famille.

C’était la première fois que je conseillais sans voir le chien.

Depuis, j’ai aidé d’autres propriétaires et savoure certains retours comme :

  • “mon mari et mes amis me disent que mon chien s’est bien calmé” 
  • “ou encore des voisins m’ont demandé si ma chienne était encore là car ils ne l’entendent plus aboyer”
Voici un mail de Catherine, qui vit avec Polka, Berger Belge Tervueren :

Attention ! Cette méthode d’accompagnement n’est pas pour tout le monde ni pour tous les chiens. Ce service s’adresse qu’aux chiens présentant des troubles du comportement en intérieur.

De plus, il ne suffit pas d’écouter et de dire “oui, oui” au bout de la ligne pour que votre chien se transforme, rééduquer c’est sérieux (et tellement chouette).

Si vous souhaitez savoir si le cas de votre chien peut être travaillé à distance, merci de prendre rendez-vous juste en dessous 👇

(appel gratuit, sans engagement avec deux – trois conseils peu importe le souci de votre toutou)

Code de sécurité:
security code
Merci d’entrer le code de sécurité:

Réserver