Mes 3 solutions si votre chien vous saute dessus.

Dans la série vous regardez votre problème du mauvais côté, j’appelle les sauts de bienvenue 

Vous rentrez chez vous et votre chien vous lamine les jambes au point que vous appréhendez quand vous portez une jupe ou un short.

Evidemment, vous avez essayé de lui apprendre à : 

  • s’asseoir quand vous passez la porte,
  • rester à terre “pas sauter, pas sauter j’ai dis !”
  • aller dans son panier
  • vous baisser (mais depuis que vous avez reçu un coup de patte dans le visage, vous vous abstenez 😉 )
  • le gronder
  • le pousser

Bref, le moment de joie devient un moment redouté.

Dans cet article, je vais vous proposer trois solutions :

🐶 une pour les petits chiens comme Stella,

🐶 une pour les gros chiens comme Népal (et plus gros encore),

🐶 et celle que j’utilise régulièrement avec les chiens de passage à la maison.

Ma technique spéciale petit chien (ou gros chien si vous êtes baraqué(e) 💪)

Stella était du genre à bondir jusqu’à mon nombril, voire plus haut pour atteindre mon menton au point où on pouvait se poser la question si elle n’avait pas du sang de Jack Russel !

Bien entendu, son comportement déplaisait à tout le monde et j’entendais régulièrement :

“On comprend pourquoi elle a été abandonnée” (sérieux ? Juste pour ça c’est une blague ?! 😳)

“A ça, les chiens de refuge sont capricieux” (hein ? 😠)

“Il faut que tu montres que c’est toi qui décide” (mais elle me dit bonjour…🥺)

“Tu vas te faire bouffer si tu acceptes tous ses caprices” (mais elle me dit VRAIMENT bonjour 😭)

“Lindsay, il va falloir que tu trouves une solution car c’est pénible, ça fait mal” (bon ok maman… 😶)

Ma solution n’est pas très académique mais ça nous a servi plus d’une fois !

Trois mois avant de l’adopter, j’ai commencé l’aventure de famille d’accueil (oui, chez mes parents, ils ont été cool).

Et dans les trois loulous hébergés, il y avait Cassie.

Cassie, croisée Border Collie, a vécu un des hivers les plus froids… Sur un balcon.

Un jour, elle en a eu marre de vivre ainsi, elle a sauté et est restée pendue par son collier (attachée par une laisse elle-même attachée à un barreau du balcon).

Son acte a suscité un mouvement de solidarité de la part du voisinage et cette chienne a été retirée.

Cassie savait exécuter une demande cocasse : sauter dans les bras.

Cet apprentissage a été remarqué et elle fut vite adoptée (par des gens qui ont passé un entretien avant par l’association. Adopter car le chien fait un tour drôle n’est pas une bonne raison d’adoption… Mais ça fait sortir du lot l’animal !)

Donc, au lieu d’apprendre à ma chienne d’arrêter de sauter, je lui ai appris à sauter à la demande.

C’est certes une technique de fainéante – assumée 😜 – qui ne souhaite pas se baisser quand il faut porter son chien (sur la table de consultation vétérinaire, quand on se retrouve malgré nous dans un bouchon humain en braderie ou dans les magasins qui autorisent l’accès aux chiens s’ils sont portés).

Ma technique a été de l’attraper au vol et dès qu’elle s’apprêtait à sauter, j’utilisais la demande “dans les bras” (il y a d’autres techniques plus sécuritaires 😅).

Au bout de quelques jours, ma chienne sautait à la demande.

Et ne sautait plus sur les autres car elle n’y trouvait aucun intérêt.

Ironie du sort, au retour de nos vacances, j’ai reçu un contrôle de la LPA.

Nous venions de rentrer environ 30 minutes avant, j’étais sous la douche et j’entends ma mère “dans les bras Stella, allez viens, vous allez voir elle est très intelligente”.

Ma mère ne boit pas d’alcool donc je me dis qu’elle parle forcément à quelqu’un de vivant mais À QUI ?

Je sors de la douche en quatrième vitesse (ma famille a dû être contente que je ne vide pas le ballon d’eau chaude ce jour-là), entoure mes cheveux d’une serviette, enfile mon pyjama d’été et dévale les escaliers.

Au pied des escaliers, je décale mon bras gauche de mon corps et ordonne (oui, je suis sèche – surtout à 20 ans – quand je ne connais pas et qu’on s’intéresse à ceux que j’aime sans raison apparente) : “Stella, dans les bras”.

Ma chienne bondit et les yeux des gens s’agrandissent.

“Vous êtes ?” (je n’étais pas en mode sympa, j’avoue)

“Enquêteurs LPA post adoption”, me répondent-ils en me montrant leur carte.

“Ok, bah elle va bien” (la peste que je pouvais/peux être punaise ! 🤦‍♀️)

Ma mère les a accueilli, servi à boire, montré des photos et moi, je gardais ma chienne comme si on allait me la retirer 😒

La suite, vous vous en doutez, elle est restée.

Ma technique quand ignorer votre chien ne fonctionne pas.

Avec Népal, même si une malinoise m’a déjà sauté dans les bras (mimétisme bonjour !), je me voyais mal lui apprendre cette demande là.

En plus, il saute lui même sur la table du véto donc bon et j’achèterai une rampe le jour où monsieur a dû mal à grimper dans la voiture (ou je le porterai, on y est pas encore).

Une fois en confiance, au bout de la deuxième semaine je pense, il m’a sauté dessus de tout son poids.

Au début, je l’ai ignoré, tourné le dos et même quitté la pièce.

Le souci est qu’il ne sait pas toujours gérer ses émotions, la joie se mélange au stress et c’est un cocktail explosif où il n’entend rien.


Du coup, je lui ai appris, dans les moments où il était calme, à poser ses pattes sur moi doucement.

Une fois cette demande comprise dans différents lieux (jardin, maison, extérieur), je lui ai demandé à mes arrivées.

Je rentrais la première sans porter un de mes enfants.

Maintenant, s’il veut me sauter dessus, comme il décompose son mouvement, j’ai le temps de me retourner si je ne le souhaite pas (et le fait de me voir pivoter l’arrête dans son élan).

En général, il me salue sans sauter.

La technique des humains pressés et rigoureux.

La troisième méthode (pour les chiens que j’héberge en famille d’accueil ou en pension et que le problème est vraiment compliqué – comme un chien qui saute sur mes enfants également).

C’est une méthode très simple. 

Vous félicitez avant qu’il ne vous saute dessus.

Je vous explique pourquoi.

Si vous félicitez quand votre chien vous saute dessus puis descend, vous apprenez à votre chien une séquence (saut + assis = friandise).

Sauf que vous, ce que vous souhaitez lui apprendre, c’est de ne pas sauter du tout.

Donc félicitez avant qu’il ne saute (mon humain rentre + joie + je reste à terre = friandises ou jeux).

Récemment, j’ai hébergé une croisée labrador prénommée Prisca (surnommée “grosse brutasse d’amour” par mes soins 😁).

Je travaillais avec la porte semi ouverte car c’était Fiesta party avant même que je ne passe un pied dans le salon !

Au bout du 5e jour (oui, je n’ai pas fait beaucoup de sessions et les friandises disparaissaient « mystérieusement » du couloir – merci les enfants ! – ça aurait pu aller plus vite)ma fille de 5 ans pouvait ouvrir la porte avant moi sans que Prisca ne lui saute dessus.

Voilà ! Vous avez donc le choix 😁 

Détourner un comportement pour obtenir un comportement désiré.

Apprendre à votre chien à décomposer ses mouvements (idéal chien stressé qui réagit au quart de tour)

Ou éteindre un comportement.

A vous, et votre chien, de jouer !

Lindsay.

PS : Peu importe quelle option vous choisissez, il faut savoir que votre chien ne sautera plus sur vous mais peut être encore sur les autres car votre chien ne ressent pas les émotions de la même façon quand c’est vous qui rentrait ou un de vos amis.

Népal est content de me voir mais stresse quand c’est un ami qui passe.

Pour Stella, vous avez pu remarquer qu’elle n’a pas obéi à ma mère car :

1. Elle n’a pas utilisé la bonne formulation ni la bonne posture.

2. Cette demande force un contact que ma chienne ne souhaitait pas à ce moment-là (par contre, pour ronfler au creux des genoux de ma mère, elle était présente).

3. Une pression s’est installée suite à la demande (avec les yeux braqués sur Stella, chose qu’elle ne savait pas gérer à l’époque).

PPS : Le jour où Stella ne sautait plus comme avant, je savais que nous passions une étape.

PPPS : (ça commence à faire beaucoup 😅) cet article est un mail que j’ai envoyé aux personnes qui ont réclamé le kit du toutou calme. En plus des bonus que vous recevez le jour même, chaque jour, ou presque, vous recevez un mail avec des conseils pour mieux vivre avec votre chien. Pour recevoir les mails à venir, cliquez ici.

Laisser un commentaire