Le « Pas bouger » en 5 étapes : éviter les pièges.

Apprendre à votre chien a ne pas bouger « pour de vrai » est très utile pour :

 

☠️ Sa sécurité en attendant devant un passage piéton par exemple.

🧘 L’apaiser. Il va apprendre à se contenir et « exploser » quand vous lui accordez.

🤝 Faciliter certaines situations comme quand vous recevez des amis ou de la famille chez vous, votre chien n’est pas obliger de sauter sur les gens pour se faire apprécier.

😽 Faciliter le croisement avec des chiens, des chats, des oiseaux, etc.

 

Bref, le « Pas bouger » maitrisé, c’est top !

 

Voici 5 étapes pour apprendre à votre chien à ne « Pas bouger » et, surtout, les erreurs à éviter pour accélérer cet apprentissage.

N’oubliez pas la règle des 3D qui est la base pour tout apprendre.

 

Etape 1 : félicitez le vrai « Pas bouger ».

 

Voici la base de la demande :

 
  1. Demandez un pas bouger.
  2. Reculez
  3. Remettez vous à son niveau
  4. Félicitez
  5. Libérez le (« go », « vasy », etc.)
 
Simple ?
 
Alors pourquoi votre chien bouge encore ?
 
Peut être parce que vous le regardez dans les yeux 👀 ?
 
Pour s’interpeler, les chiens se regardent. Ils ne passent par leur temps à s’aboyer dessus (je parle de chiens équilibrés qui communiquent correctement). 
 
Du coup, en le regardant, vous l’interpelez et l’amenez malgré vous à avancer vers vous.
 
🙅 Ne regardez donc pas votre chien, regardez le mur (ou le buisson, ou le mobilier, etc.)
 
ERREUR FATALE (mais rattrapable) : N’appelez pas votre chien.
 
Vous lui apprenez le « pas bouger ». Si vous lui dîtes « Médor, pas bouger », que vous reculez et félicitez après un arrêt parfait de 10 secondes sans vous remettre à son niveau, vous le félicitez car il vient vers vous et non parce qu’il est resté immobile.
 
Vous félicitez son rappel, c’est bien mais ce n’est pas ce que vous souhaitez, si ?
 

Etape 2 : le cercle vertueux.

 

Ok, votre chien ne bouge pas pendant 20 secondes environ quand vous reculez et êtes face à lui.

On corse un peu ?

 

🔘 Tournez autour de votre chien.

 

Le but n’est pas qu’il reste à sa place en tournant sur son popotin pour vous garder à vue. Non, non, non.

Le but est qu’il reste les fesses plantées au sol, il peut tourner la tête s’il le souhaite.

 

Dans un premier temps, vous allez tourner autour de lui un pas après l’autre en répétant à chaque pas « pas bouger ».

Puis vous allez espacer les demandes (tous les deux pas, puis trois, etc.).

 

Le but étant de faire un tour complet.

 

Et s’il bouge ?

 

Vous le remettez tranquillement en position assise puis vous recommencer.

 

❌ Si votre chien n’arrive pas à rester assis même à un pas, reprenez l’étape 1.

❌ Si votre chien accepte 5 pas mais bouge au 6e, reprenez l’exercice et arrêtez vous au 4e pas.

Félicitez chaleureusement (= pluie de friandises, danse de la joie, méga câlin, un départ au galop digne d’un cheval sauvage, un truc qui fait penser à votre chien « ça vaut le coup d’attendre »).

Et terminer la session. 

 

Peu importe ce que vous travaillez, finissez toujours par une note positive (même minuscule).

 

Etape 3 : Rendez le stoïque face à votre folie.

 

Exercice très difficile mais moins que l’étape 4.

 

🤹 Vous allez bouger autour de votre toutou.

 

Vous devez être capable de tourner autour deux fois sans qu’il ne bouge avant (pourquoi deux ? Et pourquoi pas ? Vous préférez trois ? Sentez vous libre).

 

Cet exercice va ressembler à l’étape 1 : « pas bouger » dans son champ de vision sauf que vous allez ajouter un peu de piment.

Vous allez ramasser des objets imaginaires, lui montrer votre meilleur pas de danse, tourner sur vous même et s’il ne bouge toujours pas : asseyez vous sur le sol.

 

Avant – pendant – et après votre action, expliquez à votre chien ce que vous attendez de lui (« pas bouger »).

Et toujours, allez y par étape !

 

Etape 4 : Seul au monde ? Mais non !

 

Cet exercice peut être méga simple si les trois premières étapes sont validées.

 

Il faut au moins que les deux premières étapes sont bien comprises avant de vous cacher.

Ne vous cachez pas derrière le fauteuil (genre en mode « abracadabra, je disparais »), changez plutôt de pièce.

D’abord 3 secondes, puis 10, puis 16, vous commencer à connaitre la chanson 😉

 

Etape 5 : Validation dans une zone à risques.

 

🥳 Enfin ! Le « pas bouger » à l’intérieur est parfait (vous pouvez verser une petite larme et/ou vous applaudir).

 

Maintenant…

Reprenez toutes les étapes dans votre jardin ou dans un parc calme ou au bord de la mer si vous vivez près d’une plage.

 

Bref, augmentez les distractions 🏇

 

Si vous le pouvez, d’abord olfactives (l’odeur de la pelouse, de l’urine des copains, etc.) puis visuelles (les passants, les chiens, les vélos, etc.).

 

➕➕➕ Et n’oubliez pas : terminez toujours sur une note positive, aussi petite soit elle !

 

C’est presque fini : soyez généreux à chaque petite réussite de votre toutou.

 

Et le meilleur pour la fin.

 

✔️ Vous souhaitez vivre auprès d’un chien bien dans ses pattes, calme et obéissant ?

✔️ Vous êtes motivé(e) à apprendre

✔️ Et refusez la violence (cris, coups, matériel douloureux comme les colliers anti aboiements ou étrangleurs, etc.) ?

Vous pouvez devenir membre de la Doggylist 👍

 

Qu’est ce que c’est ?

 

C’est un groupe de propriétaires ultra motivés qui reçoivent (quasiment) chaque matin un mail gratuitement avec une astuce pour éduquer leur chien ou un partage d’histoire de dingue mais vraie (je suis famille d’accueil bénévole depuis plus de 10 ans, j’en ai vu passer des chiens avec des anecdotes drôles, tristes et/ou motivantes).

Pour recevoir un mail entre 6h30 et 7h, télécharger le kit du toutou calme en cliquant sur « recevoir maintenant ».

En plus de recevoir les conseils dès demain matin (ou après demain), vous pourrez consulter d’ici quelques minutes ceci :

A demain, entre 6h30 et 7h.

Lindsay.

Laisser un commentaire